Résultats du Grand Débat local organisé par le Collectif du Lautrecois
Voici la liste des propositions qui ont été recueillies le vendredi 8 Mars lors du débat à Lautrec. 88 personnes ont pris part aux discussions et 50 sont restées pour mettre en avant les propositions qui leur plaisaient.

Tri par nombre de gommettes:


29: Aider à la mise en place de ferme de taille humaine en privilégiant la polyculture le bio et la permaculture.
26: Développer les circuits courts.
18: Supprimer les privilèges des députés et des sénateurs
18: Aider au développement des petits commerces locaux et limiter les grandes surfaces.
17: Non cumul des mandats.
16: Taxation des carburants sur les avions et bateaux.
16: TVA à taux zéro sur les produits de première nécessité, biologiques et locaux.
16: Changer le modèle d’éducation (moins d’élèves par classe, plus de solidarité et d’entraide, limiter le temps sur les écrans).
16 : Les services publics n’ont pas à être rentables.
15: Suppression des avantages des anciens présidents et des anciens élus.
15 : Pour le maintien des services publics en milieu rural
15: Référendum d’initiative citoyenne / populaire
14:Vote obligatoire et vote blanc comptabilisé
14 : Lutter contre l’évasion et la fraude fiscale
13: Revenu universel
12: Mise en place de cantines où sont cuisinés les repas avec des produits locaux, de saison et bio (pour les divers établissements scolaires, maisons de retraites et autres lieux de restauration collective).
12: Non au Glyphosate.
11: Rendre la justice indépendante
11: Réforme du service de santé (plus d’hôpitaux)
11: Développer les dessertes locales en terme de transport en commun (bus, train…) et arrêter de privilégier les liens inter-métropoles (autoroutes et TGV)
10: Accueillir une famille de migrants par commune (36000 communes)
10: Revaloriser les revenus des personnels accompagnant les personnes âgées (aides ménagères, infirmières)
10: Rétablir le panachage lors des élections
10: Sortir du nucléaire
9: Harmonisation des politiques européennes sur l’utilisation des pesticides et les produits phytosanitaires.
9: Combattre le suremballage.
8: Développer l’éducation transversale dans les écoles afin de permettre aux enfants de s’épanouir dans le milieu scolaire et développer les talents de chacun.
8: Mise en place de la carte bancaire carbone (dotation mensuelle en kilo CO2 égal pour tous)
7: Rétablir l’ISF.
6: Maintenir les écoles dans la ruralité en baissant le nombre d’élève par classe et en créant des postes d’enseignants.
6: Favoriser l’autoconsommation et l’autoproduction d’énergie.
6: 2 mandats pas plus pour un élu (la politique n’est pas un métier)
6: Trouver des substituts au Glyphosate.
6: Droit de vivre et de mourir dignement.
5: Réduire le nombre d’élus.
5: Retraite au minimum égale au SMIC même pour les agriculteurs.
5: Garder un pôle santé dans les villages.
4: Non aux 80 km/h (privilégier les décisions locales).
4: Retraite : un mois travaillé = un mois validé.
4: Les EHPAD doivent être gérés par l’Etat.
4: Meilleure prise en compte des enseignants dans les réformes de l’éducation
4: Remettre la retraite à 60 et 55 ans pour les travaux pénibles
4: Rémunération des élus liées à leur présence.
3: Supprimer les sondages avant les votes
3: Remettre en place un véritable service public des médias
3: Transparence sur les dépenses publiques avec un vrai contrôle citoyen
3: Création de zones humides de biodiversité.
3: Taxe sur les GAFAM.
3: Favoriser le télé-travail, le coworking et les bureaux partagés.
3: Favoriser le commerce local.
3: Respect de la laïcité.
3: Développement des marchés et commerces paysans.
3: Autoriser la commercialisation, la culture et le partage des semences libres de droit autofécondes.
2: Favoriser l’énergie produite localement et le « low tech ».
2: Mise à disposition de véhicules partagés.
2: Eduquer au lieu d’enfermer.
2: Les détenus sont mieux traités que les personnes âgées.
2: Privilégier les transports en communs.
2: Augmenter le nombre de tranches des impôts.
2: Augmentation de la TVA sur les produits de luxe.
2: Aligner la fiscalité des grandes entreprises sur celle des petites.
2: Revoir les marges de la grande distribution.
2: Fin de la 5eme République, création d’une 6ème République plus démocratique.
2: Supprimer la CSG sur les retraites.
2: Redévelopper le transport par ferroutage et par voies navigables.
1: Création d’un comité d’éthique scientifique en qui on pourrait réellement avoir confiance.
1: Utilisation des façades maritimes.
1: Harmoniser les salaires au sein de l’UE.
1: Créer une journée citoyenne de la nature.
1: Développer et améliorer les AMAP.
1: Interdiction de construire pour tout bâtiment qui ne soit pas en énergie passive.
1: Nécessité de revoir les attributions de la PAC et d’inventer l’agriculture de demain.
1: Maintenir les langues régionales.
1: Remettre de l’humain dans les relations administratives en arrêtant de numériser à tout va.
1: Meilleure considération du citoyen dans la gestion de l’Etat.
1: Meilleure transparence sur le coût des maisons de retraite.
1: En finir avec les dépassements d’honoraires.
1: Revenir sur la réforme de la formation des professeurs.
1: Plus de mixité dans les grandes écoles (sociale et sexuelle).
1: Imposer un prix minimum sur les produits agricoles (locaux).
1: Que les subventions de l’Etat soient identique pour tous les habitants quelle que soit leur commune et donc réduire l’écart ville/ campagne.
1: Rétablir le prêt à 0% pour les primo accédants en milieu rural.
1: Baisser les charges sur les bas salaires.
1: Que les retraites soient indexées sur le coût de la vie.
1: Sanctuariser les retraites.
1: Suppression des régimes spéciaux.
1: Baisse des frais bancaires.
1 : Création d’un site internet communal pour l’auto partage et le covoiturage.
1 : Favoriser la création de jardins partagés.
1 : Améliorer les politiques de protection de la biodiversité.
1 : Exemplarité des collectivités d’un point de vue écologique.
1 : Redynamiser les centres des villages.
1 : Obligation des élus à faire des réunions publiques et participatives régulières
1 : Réduire la taille des parcelles et recréer des haies.
1 : Un affichage clair de la composition de tous les produits.
1 : Augmenter la taxe sur les produits importés.
0 : Se protéger de l’appât de l’argent au détriment de l’intérêt général.
0 : Créer des outils locaux pour permettre une meilleure fraternité et entraide entre les habitants d’un territoire.
0 : Fermer les centrales nucléaires au fur et a mesure de leur vieillissement.
0 : Permanence dans la durée sur les aides à la rénovation.
0 : Garder le système d’intercommunalité.
0 : Mettre en avant l’entraide et la solidarité.
0 : Limiter le temps sur les écrans.
0 : Surtaxer les entreprises non propres.
0 : Interdire les publicités pour les produits industriels.
0 : Créer des maisons locales regroupant tous les services publics dans les campagnes.
0 : Flexibilité des temps de travail.
0 : 1 individu = une voix
0 : Fusionner les petites communes.
0 : Répartition des fonctionnaires selon les besoins.
0 : Développer l’interrelationnel.
0 : Prévoir notre future dépendance, créer une 5ème branche.
0 : Remettre les frontières dans Schengen.
0 : Redéfinition des Missions de l’armée
0 : Création d’une armée européenne.
0 : Projet européen sur la fiscalité.
0 : Projet européen sur la défense.
0 : Service civil.
0 : Limiter le prix des loyers.
0 : Lutter contre le mal-logement, économie circulaire (Abbé Pierre)
0 : Justice plus rapide et plus neutre.
0 : Penser aux personnes qui n’ont pas ou ne savent pas utiliser internet lors des réformes.
0 : Valoriser les filières professionnelles.
0 : Donner plus de place aux parents dans la vie des écoles.
0 : Manque d’équité vis-à-vis des options proposées dans les lycées ruraux par rapport à ceux des villes.
0 : Redynamiser le monde rural en accueillant des migrants.
0 : Fermer les médias d’Etat
0 : Appliquer des règles de préservation du vivant en refusant de donner la primauté à la finance
0 : Plus de proportionnelle
0 : Plus d’indépendance des médias en interdisant la main mise des puissants
0 : Non au R.I.C.
0 : Meilleure répartition des richesses
0 : Augmentation des bourses étudiantes
0 : Baisse de la représentativité des députés
0 : Continuer les projets en cours lors des changements d’équipe électorale

550 votes : 11 votes par personne soit 50 personnes ayant voté :
Nombres de votes et pourcentage par thème :

Fiscalité et dépenses publiques :
155 votes - 28.18 %

Démocratie et citoyenneté :
67 votes - 12.18 %

L’organisation de l’Etat et les services publics :
160 votes - 29.09 %

La transition écologique et solidaire :
168 votes - 30.55 %

Contact : Mr LE DINH Yoann: mail : yoann-ledinh@hotmail.fr

Ce qui change au 1er janvier 2019 en matière d’inscription sur les listes électorales

Ce qui change au 1er janvier 2019 en matière d’inscription sur les listes électorales

 

A l’approche des élections européennes en mai 2019, les modalités de gestion des listes électorales évoluent au 1er janvier 2019 : les démarches d’inscription des électeurs seront simplifiées, la fiabilité des listes électorales améliorée et la tâche des mairies allégée.


A partir du 1er janvier 2019, les électeurs pourront :

  • s’inscrire au plus proche du scrutin, au lieu du 31 décembre de l’année précédente, actuellement. Ainsi, pour voter aux prochaines élections européennes du 26 mai 2019, les électeurs pourront s’inscrire jusqu’au 31 mars 2019 ;
  • déposer leurs demandes d’inscription en ligne, sur les sites www.demarches.interieur.gouv.fr external link ou www.service-public.fr external link , quelle que soit leur commune de résidence. Le dépôt au guichet de la commune ou la transmission des demandes d’inscription à la commune par courrier restent possibles.

Cette évolution est associée à la mise en place d’un répertoire électoral unique (REU) et permanent dont la tenue est confiée à l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).
Cette évolution allège la charge des communes dans la gestion des listes électorales.
Désormais, les communes n’auront plus à :

  • inscrire les jeunes majeurs, inscrits désormais sur le REU suite au recensement citoyen opéré par les communes, et mis à jour le cas échéant lors de la journée de défense et citoyenneté ;
  • inscrire les personnes naturalisées ou les personnes dont l’inscription est ordonnée par le juge ;
  • radier les personnes décédées, les personnes inscrites dans une autre commune ou les personnes privées de leur droit de vote par le juge.

Les élections européennes du 26 mai 2019 seront les premières élections générales se déroulant avec des listes électorales extraites du REU. Pour voter à ces élections, les électeurs pourront déposer leurs demandes d’inscription sur les listes électorales jusqu’au 31 mars 2019. Chaque électeur devra alors :

  • être âgé de 18 ans, au plus tard le 25 mai 2019 ;
  • être de nationalité française ou ressortissant d’un autre État membre de l’Union européenne ;
  • jouir de son droit de vote en France ou dans son pays d’origine, pour les ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne ;
  • apporter la preuve de son attache avec la commune d’inscription.

Résultat de recherche d'images pour "CNI"

Durée de validité de la carte nationale d’identité

et séjour à l’étranger

Depuis le 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité est passée de 10 à 15 ans pour les personnes majeures (plus de 18 ans).

L’allongement de cinq ans pour les cartes d’identité concerne :

  • les nouvelles cartes d’identité sécurisées (cartes plastifiées) délivrées à partir du 1er janvier 2014 à des personnes majeures ;
  • les cartes d’identité sécurisées délivrées (cartes plastifiées) entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 à des personnes majeures ;

ATTENTION : cette prolongation ne s’applique pas aux cartes nationales d’identité sécurisées pour les personnes mineures. Elles seront valables 10 ans lors de la délivrance. Inutile de vous déplacer dans votre mairie ou votre consulat.

Si votre carte d’identité a été délivrée entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013, la prolongation de 5 ans de la validité de votre carte est automatique. Elle ne nécessite aucune démarche particulière. La date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.

Les États membres de l’Union européenne et un certain nombre d’autres pays d’Europe ou du pourtour méditerranéen acceptent la carte nationale d’identité comme document de voyage.

Pour les cartes en apparence périmées mais dont la validité est prolongée de 5 ans, les autorités des pays suivants ont officiellement confirmé qu’elles l’acceptaient comme document de voyage :

  • Andorre ;
  • Bulgarie ;
  • Croatie ;
  • Grèce ;
  • Hongrie ;
  • Islande ;
  • Italie ;
  • Lettonie ;
  • Luxembourg ;
  • Malte ;
  • Monaco ;
  • Monténégro ;
  • République tchèque ;
  • Saint-Marin ;
  • Serbie ;
  • Slovénie ;
  • Suisse ;
  • Tunisie (uniquement pour les binationaux ou personnes participant à des voyages de groupe organisés par un professionnel du tourisme).
  • Turquie

Les autorités des pays suivants n’ont pas officiellement transmis leur position quant à leur acceptation de la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de 5 ans comme document de voyage :

  • pays de l’Union européenne : Allemagne, Autriche, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède ;
  • de l’Espace Schengen : Liechtenstein ;
  • Vatican ;
  • Albanie, Ancienne République Yougoslave de Macédoine, Bosnie-Herzégovine ;
  • Égypte ;
  • Maroc (uniquement pour les binationaux ou personnes participant à des voyages de groupe organisés par un professionnel du tourisme).

Les autorités des pays suivants ne reconnaissent pas la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de 5 ans comme document de voyage :

  • Belgique
  • Lituanie
  • Norvège

De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Vous pouvez télécharger les fiches d’informations sur l’allongement de la durée de validité de la CNI traduites pour chaque pays acceptant la carte nationale d’identité comme document de voyage sur le site du ministère de l’Intérieur.

Résultat de recherche d'images pour "election européenne"

Elections européennes 2019 


Les prochaines élections européennes se tiendront dans l'ensemble des 27 Etats membres  le 26 mai 2019. Tous les cinq ans, elles permettent aux citoyens de choisir leurs représentants au Parlement européen.

ATTENTION

POUR POUVOIR VOTER AUX EUROPEENNES

Il faut être inscrit sur les listes éléctorales AVANT LE 31 MARS 2019

Plus d'infos

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-europeennes-2019

Liens utiles

logo-tourisme-tarn

logo servicelogo cclpa tourisme

Plan interactif

Le bulletin municipal

bm 2018 12